Isolation intérieure : attention à la perte de surface habitable !

Après le toit, les murs sont une source de déperdition thermique d’une habitation. Les isoler permet donc d’améliorer le confort thermique de celle-ci. Cela permet en même temps une réduction de la facture énergétique du ménage. Il existe deux méthodes pour l’isolation des murs, dont l’isolation par l’extérieur ou ITE et l’isolation par l’intérieur ou ITI. Quels sont les avantages et les contraintes de chacune de ces techniques ?

L’isolation par l’extérieur pour traiter les ponts thermiques

Cette technique d’isolation offre des résultats plus performants. Elle permet d’isoler d’une manière efficace une maison. Ce qui permet de réduire de manière significative la consommation de chauffage. L’ITE consiste à envelopper le logement d’un manteau isolant. Les occupants du logement n’ont pas besoin de quitter la maison durant la réalisation des travaux. En effet, l’intérieur de l’habitation ne sera pas modifié. L’ITE permet aussi de moderniser l’aspect extérieur du logement.

En revanche, il faut noter que pour pouvoir mettre en œuvre cette technique, il faut une autorisation communale. Le feu vert des architectes des Bâtiments de France aussi est obligatoire. En effet, les travaux modifieront l’aspect extérieur du bâtiment et feront augmenter en même temps le coefficient d’occupation au sol sur le terrain.

Dans quel cas recourir à l’isolation thermique par l’intérieur ?

Si l’ITE n’est pas autorisée par la commune ou encore si le propriétaire n’a pas obtenu l’accord des architectes des Bâtiments de France, l’ITI est donc la seule solution. Pour un appartement en copropriété, l’isolation par l’extérieur aussi n’est pas possible. Ceci, parce qu’il n’est pas évident de modifier l’aspect d’un seul appartement.

Cette technique d’isolation permet d’améliorer le confort global des habitants en supprimant l’effet parois froides. Le confort acoustique intérieur sera également amélioré. Comparé à l’isolation par l’extérieur, le coût de cette technique est moins élevé. L’ITI est également plus facile et plus rapide à réaliser.

En revanche, les occupants de la maison doivent déménager le temps des travaux. Cette technique entraîne aussi une réduction de l’espace habitable. La maison perdra quelques mètres carrés.

ITI : Comment optimiser les m² ?

Pour limiter la perte de surface habitable, les entreprises spécialisées dans les travaux d’isolation peuvent conseiller la pose d’un matériau isolant qui n’est pas trop épais. La laine de verre, le matériau isolant classique utilisé dans le cadre d’une ITI a, par exemple, une épaisseur de 15 cm. Mais, certains professionnels proposent des plaques isolantes de seulement 7 cm. N’hésitez pas à contacter plusieurs entreprises pour comparer les différentes solutions qu’elles proposent.

Rédigé par :  AB Services

Isolation des combles : en quoi consiste la technique du soufflage ?
Isoler sa maison avec des produits naturels pour un mode de vie plus sain